1ère année – Les fondamentaux

36 heures/semaine
Tout au long de l’année scolaire, l’enseignement se développe à raison, le plus souvent, d’une matière par séance quotidienne de huit heures :

  • Modèle vivant / anatomie artistique
  • Dessin d’objets / peinture
  • Dessin d’antique (plâtre)
  • Étude documentaire
  • Perspective
  • Sculpture/modelage
  • Dessin de personnages
  • Dessin sur site de quartiers, de paysages urbains
  • Dessin d’architecture (encorbellements, balcons fenêtres / trompe l’oeil)
  • Histoire de la peinture murale
  • Process de création et process projet
  • Initiation aux problématiques des projets urbains
  • Informatique, infographie
  • Anglais / Gestion

2ème année – Les métiers

36 heures/semaine
En deuxième année, outre les enseignements qui se déroulent à l’école, des cours pratiques ont lieu en ateliers et sur des chantiers.

  • Dessin de mises en scène et de personnages
  • Sculpture/modelage
  • Modèle vivant
  • Objets et paysages urbains
  • perspective et dessin d’architecture
  • Études documentaires / croquis extérieurs (magasins, vitrines, mobiliers urbains…)
  • Travail sur site et d’après documents historiques
  • Etude et conception de projets, roughs, dessins d’intention, maquettes
  • Process de création
  • Peinture sur site
  • Peinture et perspective appliquée, ombre et lumière, trompe-l’œil
  • Préparation et réalisation des fonds, marouflages, report
  • Chantier peinture murale
  • Informatique, infographie
  • Histoire de la peinture murale
  • Histoire de l’architecture, des hommes et des villes
  • Anglais des métiers du muralisme

3ème année – Les projets

36 heures/semaine
Soutenance d’un mémoire et réalisation d’un projet muraliste urbain dans son complet aboutissement, depuis sa conception, à sa gestion, sa création, sa communication…

Des cours d’entretien en dessin accompagnent la réalisation progressive du projet.

Le travail s’effectue en équipe, avec le suivi et les recommandations quotidiennes des professeurs. Une évaluation régulière de l’avancée du projet diplômant fait l’objet d’un bulletin trimestriel.

À mi-parcours, un bilan est dressé sous forme d’un diplôme blanc, attribué ou refusé en fonction de la progression du travail.

Des séminaires de formations spécifiques

Tout au long de ces trois années d’étude, ces séminaires apportent des connaissances complémentaires indispensables pour les métiers de la peinture murale :

  • la sécurité, dans les ateliers, sur les chantiers, sur les échafaudages…
  • les études techniques des supports, des matériaux et des matériels…
  • les métiers cousins de la construction…
  • l’installation et la logistique de chantier…
  • l’habitat social, la conquête de la confiance des habitants…
  • les processus de concertation, de participation…
  • la communication interne et externe…
  • les institutions, fédérations professionnelles…
  • les montages financiers des projets, contrats, conventions…
  • la comptabilité, les devis, appels d’offres, facturations…
  • la réglementation fiscale, les assurances…
  • la rédaction d’un curriculum vitae, d’une lettre de motivation…
  • l’entretien d’embauche, le droit du travail…
  • l’entreprenariat, le travailleur indépendant…
  • les micro-entreprises, les sociétés SARL, S.A., coopératives, SCIC…
  • le paysagisme, les nouveaux environnements…
  • les différentes cultures urbaines…
  • les créations et mises en lumières pour les fresques…
  • les mémoires du futur, les cités imaginaires…
  • l’innovation, veille technologique, recherche…
  • l’export, le développement international…

2A 2013-2014