Pour répondre à une très forte demande dans de nombreux pays, ÉCohlCité crée et structure de véritables métiers autour de la décoration urbaine. Notre école forme des cadres et des professionnels haut de gamme dans cette nouvelle problématique : l’embellissement des villes.

Le développement des villes et les nouvelles problématiques urbaines favorisent une très forte expansion du marché mondial de la décoration murale monumentale. A titre d’exemple, la mairie de Shanghaï a sollicité l’entreprise lyonnaise CitéCréation pour former 3.000 peintres muralistes en trois ans. Comme les municipalités, les grandes entreprises sont également à la recherche de professionnels pour intégrer, souligner ou identifier leurs bâtiments et installations industrielles. ÉCohlCité offre une formation qui permet à ses diplômés de rentrer en position de force sur ce marché international, munis d’un savoir-faire de haut niveau et d’un savoir-être nettement affirmé.

De nouveaux métiers pour embellir la ville : le design urbain

ÉCohlCité, première initiative mondiale en matière d’enseignement supérieur en art mural, fresque monumentale, trompe l’oeil architectural, décoration et design urbains

Le Mur des Canuts - Lyon

Le Mur des Canuts – Lyon

En effet, il n’existe pas à ce jour de grande école ou université, dans quelque pays que ce soit, dédiée à la fois à la peinture murale monumentale extérieure et à l’embellissement des quartiers et des cités.

Cette demande d’ouverture d’une école internationale a été exprimée, avec insistance, par de nombreux maires de villes de France, mais également par les mairies de Shanghai (pour former immédiatement 3 000 peintres muralistes !), Québec, Berlin, Jérusalem, Moscou, São Paulo, autant de villes où CitéCréation est présente.

Ce souhait a également été formulé par d’importants groupes de travaux publics qui désirent associer à leurs équipes d’ingénieurs, des spécialistes en décoration et design urbains. Le milieu professionnel du bâtiment et notamment les entreprises de peintures intérieures et extérieures, insistent eux aussi sur leurs besoins d’employer ces mêmes spécialistes.

Formation à l’art mural, des fondamentaux… à l’innovation

Le projet d’ÉCohlCité consiste à former et diplômer, dans un cursus d’enseignement supérieur de trois ans d’études post-baccalauréat, 35 élèves la première année. Soit un total d’environ 100 étudiants en formation dans l’école.

Les cours fondamentaux sont assurés par des intervenants, professionnels en exercice, de l’École Émile Cohl et de l’entreprise CitéCréation.

Ces cours portent sur les matières du dessin, du modèle vivant, de la peinture, de la sculpture, de l’étude documentaire, de la perspective, du trompe-l’oeil, de l’informatique, de l’ infographie, de la peinture murale, de la conception, de la réalisation, de la technique, de la logistique de chantier, de la communication, de la gestion, de la comptabilité, de l’histoire de l’art mural…

Des formations spécifiques font appel à d’autres professionnels de l’architecture, de l’urbanisme, de l’habitat social, du paysagisme, de la mise en lumière, de l’eau, du vocabulaire des façades, des techniques du bâtiment, de la sécurité, des assurances, de l’innovation… tout comme des aspects juridiques, de la création d’entreprises, de l’anglais, de l’export…

Des échanges et des conférences sont également envisagés avec d’autres écoles d’enseignement supérieur, universités ou écoles d’ingénieurs, du Grand Lyon, de Saint-Étienne, Grenoble, Valence… et avec d’autres structures, en réseaux, autour des bailleurs sociaux, de l’image, du design, et du développement culturel, dans la région Rhône-Alpes et dans le monde…